LES TABLEAUX DANS LA NEF

 

  cliquez sur le logo pour revenir à la page d'accueil

Une seule toile dans la nef !

Descente de croix, ancien retable, signé Deschamps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deschamps (Louis-Henri), peintre français, né à Montélimar (Drôme) en 1846. Elève de Cabanel à l’école des Beaux Arts en 1872, il débuta au Salon l’année suivante par un tableau, Enfants et Poussins, et exposa successivement : Moïse sauvé des eaux (1875) ; Agar et la Favorite (1876) ; La Pauvrette (1877) ; la Petite Cribleuse (1878). La Mort de Mireille (1879) était envoyé par l’état au musée de Marseille, et le tableau, inspiré du même poème, qui parut en 1881, sous le titre Vincent bléssé, était acquis par le musée d’Avignon. Les envois de Louis Deschamps ont été fréquemment reproduits par la gravure : la Résignation (1882) ; la Fille mère (1883) ; etc …

A coté des qualités d’exécution particulières, une certaine recherche littéraire se constatait dans les envois de l’artiste au Salon de 1884 : Chose vue un jour de printemps (Carcassonne) et la recherche de la paternité (Luxembourg). Puis on vit de Deschamps : les Jumeaux ; la Folle (La Rochelle), Froid et faim ; le Sommeil de Jésus ; la Consolatrice des affligés ; l’Alchimiste ; etc …

Une autre reléguée derrière le confessionnal !

La Cène provenant de l'église Saint Martin du Ménil Imbert.